Littérature et culture

Qu’est-ce que le « spleen » ?

Le spleen en poésie

Avez-vous déjà été submergé par une profonde tristesse ? Cette intense mélancolie porte un autre nom en littérature : le spleen. 

Comment les poètes retranscrivent ce sentiment dans leurs écrits ?

Nous avons redécouvert ce thème extrêmement populaire pour vous.

○○○

Comment se caractérise le spleen ?

Le saviez-vous ? 

Ce terme emprunté à l’anglais signifie « rate » en français. Cet organe a été associé à la matérialisation de la mélancolie dans le corps par le célèbre médecin grec Hippocrate. Il explique son point de vue dans la théorie des humeurs durant l’Antiquité.

Ainsi, le spleen exprime un état d’épuisement physique et morale pouvant être provoqué par :

  • la peur du temps qui passe ;
  • la perte d’un être cher ;
  • la nostalgie ;
  • le sentiment de solitude ;
  • la sensation d’impuissance ;
  • la lassitude ;
  • la culpabilité ;
  • le chagrin d’amour ;
  • la maladie…

Le spleen : Une origine baudelairienne

En s’inspirant d’Hippocrate, Baudelaire fait du terme « spleen » la métaphore centrale de son recueil, Les Fleurs du Mal. L’ouvrage, publié en 1857, provoque de nombreuses polémiques.

En 1869, il confirme son penchant pour ce thème en publiant Le Spleen de Paris. Petits poèmes en proses.

Et ses yeux disent : « Je suis le dernier et le plus solitaire des humains, privé d’amour et d’amitié, et bien inférieur en cela au plus imparfait des animaux. Cependant, je suis fait, moi aussi, pour comprendre et sentir l’immortelle Beauté ! Ah ! Déesse ! ayez pitié de ma tristesse et de mon délire! ». | Le spleen de Paris – Baudelaire

Contrairement aux idées reçues, Baudelaire associait aussi ce sentiment tragique à une forme de rage de vivre.

Le spleen après Baudelaire 

Suite à l’intervention de cet auteur, plusieurs poètes français exprimeront ce sentiment de tristesse profonde.

Par exemple Verlaine rend hommage à Baudelaire dans son ouvrage intitulé Romances sans paroles en introduisant le thème du spleen grâce à un poème du même nom. 

En voici un extrait :

Le ciel était trop bleu, trop tendre,
La mer trop verte et l’air trop doux.

Je crains toujours, – ce qu’est d’attendre !
Quelque fuite atroce de vous.

Plus tard, d’autres types d’artistes remanieront cette thématique au gré de leurs ressentis.

Léo Ferré, auteur, compositeur et interprète rendra également hommage à l’auteur des Fleurs du mal en interprétant Quand le ciel bas.

Le spleen en un poème

○○○

Connaissiez-vous ce terme ? Qui est votre poète préféré ? Dites-le nous en laissant un commentaire.

Envie d’en savoir plus sur ce thème ? Par ici.

8 réflexions au sujet de “Qu’est-ce que le « spleen » ?”

  1. Je me rappelerai toujours du poème “La servante au grand cœur dont vous étiez jalouse”. Pour moi, c’est le summum du spleen.

    La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse,
    Et qui dort son sommeil sous une humble pelouse,
    Nous devrions pourtant lui porter quelques fleurs.
    Les morts, les pauvres morts, ont de grandes douleurs,

    Et quand Octobre souffle, émondeur des vieux arbres,
    Son vent mélancolique à l’entour de leurs marbres,
    Certe, ils doivent trouver les vivants bien ingrats,
    A dormir, comme ils font, chaudement dans leurs draps,

    Tandis que, dévorés de noires songeries,
    Sans compagnon de lit, sans bonnes causeries,
    Vieux squelettes gelés travaillés par le ver,
    Ils sentent s’égoutter les neiges de l’hiver

    Et le siècle couler, sans qu’amis ni famille
    Remplacent les lambeaux qui pendent à leur grille.

    Charles Baudelaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.