Choisir une musique d’étude : Conseils et avis

Travailler en musique : est-ce vraiment possible ?

L’association récente des neurosciences et de la musicologie a révélé au grand public les effets du son sur le cerveau. Et ces-derniers sont vraiment surprenants.

Par exemple, le célèbre neurologue Gérard Mick prouva l’effet thérapeutique de la musique sur les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Cependant, les avis sont encore mitigés en ce qui concerne la possibilité de se concentrer dans un environnement bruyant. Et plus spécifiquement, de travailler ou d’apprendre sous l’emprise d’un fond sonore. Pourtant, nombreux sont ceux à utiliser la musique pour mieux se concentrer.

Quel type de musique écouter pour améliorer ses capacités de concentration ?

Voici 5 conseils à suivre absolument.

objects-731426_960_720

Conseil n°1 : L’absence de parole

Lors d’une période d’apprentissage, il n’est pas recommandé d’écouter des chansons. Préférez les mélodies simples et sans voix. Pourquoi ? Parce que les textes de l’artiste brouilleront vos réflexes linguistiques. Ça aura pour conséquence principale de retarder votre processus de mémorisation.
Si vous voulez savoir comment améliorer votre mémoire sensorielle : par ici.

Conseil n°2 : Pas de son monocorde

Un bruit monocorde se reconnait par son absence de changement de tonalité. Généralement, en écouter trop longuement provoque une envie irrésistible de dormir.
D’ailleurs, n’avez-vous jamais remarqué que certains bébés sombrent plus facilement dans les bras de Morphée lors du passage de l’aspirateur ? C’est parce qu’il s’agit d’un son monocorde ( également appelé bruit « neutre »).

Conseil n°3 : Attention à vos tympans

microphone-1209816_960_720

Et oui ! Il faut bien veiller à ne pas s’abîmer les oreilles tout en travaillant. C’est le problème de ceux qui sont obligés de réviser dans les transports. Victimes du bruit, ils augmentent le volume de leurs casques. Le problème, c’est qu’un son trop important nuira aux connections nerveuses responsables de votre concentration. Mieux vaut ne rien écouter dans ce cas et préférer des protections auditives.

Conseil n°4 : Non aux symphonies rapides

Vous êtes un fan de rap US ou de musique latine ? Dans ce cas évitez d’écouter vos musiques préférées pendant vos phases d’apprentissage. D’une part, elles risquent d’avoir sur vous un effet excitant. D’autre part, elles vous déconcentreront en vous poussant à bouger ou à rallonger vos temps de pause.

Conseil n°5 : Pas de percussion

Voici la dernière recommandation des professionnels. Évitez absolument les basses et les percussions si vous souhaitez emmagasiner de nouvelles connaissances. Au même titre que les symphonies rapides, la rythmique perturbera votre apprentissage et vous poussera à vous activer. N’avez-vous jamais eu envie de vous lever pour faire le ménage alors que vous étiez entrain de réviser ? Vous comprenez maintenant pourquoi !

musician-623362_960_720

Pour conclure, il est important de souligner qu’il existe une multitude de musiques sans parole qui peuvent vous aider à étudier. De la musique classique à la musique électronique, peu importe vos goûts, vous trouverez certainement votre bonheur en ligne.

Cliquez juste ici pour écouter un exemple de musique pour l’étude.

Du mal à faire des fiches de révision pour le bac ? Profitez de notre sélection de fiches à 1€00 spécialement conçues par nos professeurs particuliers.  Il n’est jamais trop tard pour sauver votre année !

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.