Chronique littéraire : Le chant du tambour de Jean-Luc Bremond

Zoom sur une odyssée historique et prophétique

#SP

ceremonial-2025611_960_720

Achack n’a que 13 ans quand il entame la quête de vision sensée faire de lui un Homme. Pourtant, son père, homme-médecine, a d’autres projets pour lui…

Ce parcours initiatique le plongera dans les affres de la colonisation des Amériques.

Au fil de ses voyages, l’adolescent issu du Nord du Canada devra braver les regards moqueurs, la violence et les préjugés liés à sa condition, à sa couleur et à ses traditions.

En sortira-t-il indemne ?

Focus sur Le chant du tambour de Jean-Luc Bremond.

Au sommaire :

  • Les informations générales
  • Le meilleur du roman
  • L’avis de la rédac’

Les informations générales

lapetiteredac.com (9)

Une citation marquante ?

« Les natifs furent grimés en authentiques Autochtones ! Ils étaient humiliés dans leur âme de subir un tel rabaissement, même dans les réserves, on tolérait leur accoutrement. Bien que dans les pensionnats on leur extirpât tout ce qui était indien, jamais on ne les avait encore à ce point ridiculisés en les maquillant en personnage insignifiant, rabaissés au rang de rien. ».

Envie d’en savoir plus sur l’univers de Jean-Luc Bremond ? On vous dit tout juste ici.

Le meilleur du roman

giphy.gif

  • Un personnage principal à l’identité forte

L’histoire se concentre autour de la quête d’Achack un jeune amérindien en plein parcours initiatique.

C’est sous son regard candide mais évolutif que des événements historiques et tragiques s’enchaîneront.

  • Un récit à la croisée des mondes

Connaissez-vous vraiment l’histoire de la construction des Amériques ?

Entre tradition et modernité, Achack devra trouver un sens à sa vie et aux tourments qui l’attendent en pleine période coloniale.

  • L’importance des prophéties amérindiennes

À travers cet ouvrage, l’auteur traite notamment des différentes prophéties amérindiennes. Les mésaventures de ces peuples seraient-elles prévues à l’avance ?

Vous découvrirez rapidement que les savoirs ancestraux se transmettront, au rythme du chant du tambour.

L’avis de la rédac’

lapetiteredac.com (8)

L’histoire de la colonisation a marqué mon enfance, c’est pourquoi je fus particulièrement touchée par le récit construit par Jean-Luc Bremond.

La traite, la déconstruction des traditions ancestrales, l’histoire des premiers Hommes… Voici quelques thèmes traités avec brio par l’auteur.

Côté plume, le langage se veut descriptif mais sans fioriture. Une écriture simple et décomplexée qui permettra à n’importe quel lecteur de se plonger au cœur de cette odyssée historique.

Par ailleurs, le champ lexical de la spiritualité est extrêmement présent et de plus en plus exploité à chaque chapitre ce qui donne une dimension mystique et philosophique au récit.

Pédagogue, l’auteur a même pris le temps de concevoir un lexique propre au langage des indiens d’Amérique à la fin de son œuvre.

Côté personnages, j’ai été particulièrement impressionnée par la sagesse du jeune Achack, bravant tous les obstacles pour comprendre et retransmettre le savoir de son peuple, quitte à être embarqué dans les pires atrocités de la période coloniale. Risquant même de perdre, à jamais, son identité culturelle.

Monsieur Bremond… Merci de m’avoir plongé dans une aventure aussi touchante et réaliste.

Ma note : 18/20

Je recommande cet ouvrage aux passionnés de fiction historique et à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’histoire tragique des indiens d’Amérique et du Canada.

•••

Vous souhaitez obtenir ce livre et découvrir l’univers littéraire de Jean-Luc Bremond ?
Achetez-le vite sur l’un des liens suivants :

la petite collection (12)

2 réflexions au sujet de “Chronique littéraire : Le chant du tambour de Jean-Luc Bremond”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.