Littérature et culture

Chronique littéraire : Les usurpatrices de Christine Adamo

Les usurpatrices de Christine Adamo

lecture 2021

Les usurpatrices est un thriller écrit par Christine Adamo.

Avez-vous lu cette œuvre ?

Découvrez notre avis sur ce livre intrigant dans cet article.

Au sommaire : 

  • Les informations générales
  • Le meilleur du récit
  • L’avis de la rédac’

○○○

Les informations générales

Résumé 

11 septembre 2001, World Trade Center. 8h29, tour nord : Tom, devenu trader pour satisfaire à ses obligations de futur père, apprend que l’enfant à venir n’est pas de lui. 8h46, tour sud : un Boeing s’écrase sous l’étage où se trouve Alcina… son épouse.

Banale rencontre de la petite et de la grande histoire ? Ou épisode ignoré d’une vendetta ancestrale ?

Des États-Unis en pleine crise à l’Australie des surfeurs, de la Toscane des Médicis à la Yougoslavie de Tito, un nom revient : celui de Francesca Caccini, musicienne adulée en son temps, oubliée depuis. Sauf par celle qui en a fait une obsession. Meurtrière.

Une citation marquante ? 

Un bref instant, il est envahi d’un mélange d’épouvante, de pitié et de colère. Puis, au-delà de la fumée noire et des foyers encore alimentés par le bois des structures mises à nu, il voit d’autres cadavres. Que les gens aient hésité à retourner travailler ou décidé de prendre les express menant en bas, la boule de feu descendue par les ascenseurs venant du haut les a tous carbonisés quand elle est arrivée dans le vestibule.

Le meilleur du récit

Obtenez ce livre en cliquant ici.

Une plongée au cœur du drame des tours jumelles

Le 11 septembre 2001, des attentats meurtriers sur le sol américain ébranlent les États-Unis et le monde. C’est aussi un bouleversement véritable pour les protagonistes du récit. En particulier pour Tom et Alcina.

Maîtrisée et riche, l’écriture de Christine Adamo permet une parfaite compréhension de la peur et de la stupéfaction ressenties au moment du drame.

Une intrigue en labyrinthe

Cet ouvrage singulier regroupe plusieurs histoires, toutes reliées par une issue surprenante.

Au centre du récit, une femme particulièrement inspirante : Francesca Caccini, une compositrice italienne qui a vraiment vécu au début du XVIIe siècle.

Drame familial, obsession maladive, stupeur et tremblements vous attendent donc au fil du récit.

Un style versatile mais reconnaissable

Christine Adamo s’est d’abord fait un nom dans la presse scientifique avant de plonger dans le bain de l’édition.

Par ici pour découvrir toutes ses œuvres. 

Ses intrigues précédentes étaient particulièrement marquées par la littérature policière. Aujourd’hui, sa plume ébauche une histoire complexe mais inspirée par sa vie personnelle. Elle fait surtout le paris de l’autoédition avec ce nouveau livre.

Les sources d’inspiration pour les usurpatrices

Nous avons interrogé Christine dans le cadre d’une entrevue pour en savoir plus sur ses sources d’inspiration. Quelles sont-elles ?

Elle nous a répondu pour vous : 

« En vrac. L’église Ste Catherine de Honfleur où je suis entrée par hasard lors d’un week-end avec mon mari… et dans laquelle une organiste jouait l’Ave Maria de Caccini. Un article du New York Times racontant la découverte d’un navire ancien sous Ground Zero. Quelques-unes des années que j’ai passées en Australie, entre côte Ouest et côte Est. Les cousins que j’ai là-bas. L’histoire du Frioul italien d’où venait ma mère. Des bribes du parcours de sa famille pendant la seconde guerre mondiale. L’évolution du statut des femmes au fil des siècles. Le souvenir que j’ai du 11 septembre 2001, de ce que je faisais lorsque j’ai allumé la radio, du choc que comme tout le monde, j’ai ressenti… » – Christine Adamo

L’avis de la rédac’ | Les usurpatrices de Christine Adamo

Au départ, j’étais particulièrement déroutée par les bouleversements d’intrigue qui m’amenaient vers des pistes que je n’avais pas envisagé.

En outre, j’ai personnellement été happée par cette épopée familiale.  D’ailleurs, je pense que ce livre illustre parfaitement cette citation de Kean d’Alexandre Dumas : « Toute vengeance est permise du moment où elle atteint le coupable. ».

À la fin de ma lecture, toutes les pièces du puzzle s’emboîtaient. Le suspens était vraiment au rendez-vous.

Pour toutes ces raisons, je suis vraiment ravie d’avoir découvert ce livre. Il m’a permis, entre autre, de me pencher plus attentivement sur l’histoire de Francesca Caccini.

Je recommande fortement cet ouvrage aux fans de thriller et de romans psychologiques.

En attendant de découvrir son futur chef-d’œuvre, je vais me pencher plus attentivement sur les autres écrits de Christine Adamo.

Note : 4.5/5 

○○○

Christine Adamo est née le 4 mai 1965 en France, dans les Ardennes. Connaissiez-vous cette plume ?

Par ici pour découvrir son parcours littéraire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.