Entrevue littéraire | Chantal Ferrier joue avec les mots

Focus sur Chantal Ferrier : Une femme de lettres prolifique

chantal ferrier

La petite rédac’ interroge les auteurs afin que vous puissiez mieux les connaître. Aujourd’hui, nous partirons donc à la rencontre de Chantal Ferrier, l’auteur de La caresse d’Hermes

D’où tire-t-elle son inspiration ?

Elle a répondu à nos questions pour vous.


 

entrevue littéraire

  • Présentez-vous en quelques lignes.

Je suis née en Lozère en 1951. Je partage ma vie entre mon département d’origine et L’Hérault. J’aime me présenter comme une joueuse de mots. Les mots, je les ai partagés dans mon métier d’enseignante (lettres classiques) et maintenant, je me régale de les tordre dans tous les sens dans mes textes. J’ai écrit des nouvelles : un recueil : BATTEMENTS D’ELLES (éditions Libre Label Bordeaux janvier 2019), un conte écologique : NOTES BLANCHES, illustré par Catherine Lelandais, paru aux éditions Persée en 2014

Ma forme préférée, c’est le théâtre : j’ai écrit des pièces pour une femme seule, que je joue ou d’autres pièces écrites pour des enfants ou des adultes.

  • Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Les livres d’Annie Ernaud, de Benoîte Groult, Marie Cardinal, Claudie Gallay, Marie Nimiers, Eric Emmanuel Schmidt et surtout l’(œuvre de Nancy huston.
Les chansons d’Anne Sylvestre.

  • Votre profession d’origine influence-t-elle votre façon de concevoir vos récits ?

J’ai enseigné les lettres, le latin et le grec. J’ai toujours aimé les mots et rendre les élèves gourmands de notre langue.
Mon métier m’a sûrement appris à construire des histoires selon des schémas classiques, mais aussi à les démanteler et à les écheveler. Il m’a aussi donné le goût de partager les mots et les créations.

  • Quel ouvrage avez-vous pris le plus de plaisir à écrire ?

Mon roman La caresse d’Hermès, car je le portais depuis quarante ans dans mon ventre et dans mon cerveau. J’ai éprouvé un plaisir infini à enfin laisser couler la source qui sommeillait depuis si longtemps !

  • Quel est votre genre littéraire favoris ?

Pour ce qui est du plaisir d’écrire, j’hésite entre la nouvelle et la poésie. Toutes deux exigeantes dans la qualité de la broderie, de la couture et du point délicat. Le théâtre est moins rigoureux mais m’inspire beaucoup.

  • Qui est votre lecteur idéal ?

Celui qui accepte le voyage du livre sans à-priori. Celui qui ouvre sa porte et ses fenêtres à l’inconnu, même dérangeant. Celui qui sait peindre et imaginer les mots de l’auteur. Celui qui se laisse aller à ses émotions et à ses vertiges.

  • Où pouvons-nous vous rencontrer pour une dédicace ?

Dans deux librairies de Lozère (Si elles veulent bien m’accueillir !) : Le Rouge et le Noir, Saint Chély d’Apcher ; la librairie Chaptal, Mende. Dans l’Hérault : la librairie Joie de connaître à Bédarieux ; la librairie des Sources à Béziers.

  • Avez-vous un site web ou des réseaux sociaux permettant de rester en contact avec vous ?

Sur mon site : chantalferrier.com
Sur facebook : Chantal ferrier et Chantal ferrier arts du spectacle

○○○

Cette entrevue vous a plu ? Partagez-la et parlez de cette nouvelle plume autour de vous. Et vous… Connaissez-vous Chantal Ferrier ? Que pensez-vous de sa plume ? Dites-le nous en laissant un commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.