Travailler sur le web : 3 métiers à connaître en 2021

3 métiers pour travailler sur internet en 2021

Développeur web, growth hacker… Les métiers du web sont en plein développement et les formations liées à ce domaine fleurissent sur la toile. 

Salariés ou freelances, ces professionnels travaillent souvent à domicile.

Les connaissez-vous vraiment ? Zoom sur 3 métiers à connaître pour travailler sur internet en 2021.

Au sommaire : 

  • Le développeur back end
  • Le growth hacker
  • Le web designer

○○○

Métier du web n°1. Le développeur back end

métier web
Il existe aujourd’hui 1 778 391 561 sites web dans le monde !

Qu’est-ce qu’un développeur back end ?

Alors que le développeur front-end s’occupe surtout de créer une interface claire et efficace pour les internautes, le développeur back-end travaille sur le back-office et sur tous les éléments d’un projet web « invisibles » quand on découvre un site web.

Les « skills » du programmeur

Il s’intéresse généralement à l’informatique. Le développeur Back-end doit maîtriser les langages de programmation et les bases de données comme le PHP, Ruby, Python et SQL. L’utilisation de frameworks comme Cake PHP, Symfony ou encore Code Igniter est également un véritable atout pour ce professionnel 2.0.

Comment se former ?

Plusieurs cursus sont envisageables pour devenir programmeur back-end. Université, école privée, formations en ligne… Voici quelques pistes :

Formation en ligne : 

Université :

  • Le master CAWEB de l’université de Strasbourg
  • Le D.U. développeur d’application full stack de l’université de Toulouse

Combien gagne un développeur back end ?

Le développeur Back-end est souvent mieux rémunéré que le programmeur Front-end, même si la différence est de moins en moins perceptible.

Un débutant sortant d’une école d’informatique peut espérer toucher 30.000 € par an. Un développeur expérimenté peut viser une rémunération de 40.000 € par an.

Métier du web n°2 : Le growth hacker

50% de la population mondiale est active sur les réseaux sociaux soit 3,8 milliards de personnes.

Qu’est-ce qu’un growth hacker ?

Le growth hacker possède des compétences alliant le développement web et le marketing digital. Il a pour but de générer du profit sur un produit ou service, rapidement tout en faisant des “tests” en utilisant des techniques de webmarketing peu onéreuses.

À quoi sert le growth hacking ?

Ce terme anglophone se rapporte à l’élaboration et au déploiement de hacks pour accroître la croissance d’une société ou d’un organisme privé/public.

Les « skills » du growth hacker

Ce professionnel du web dispose d’un panel de compétences très vaste :

  • Curiosité à l’égard des évolutions numériques
  • programmation informatique
  • créativité
  • qualités rédactionnelles
  • management de projet et d’équipe
  • connaissance poussée des réseaux sociaux
  • polyvalence
  • attrait pour les réseaux sociaux
  • maîtrise du référencement naturel (SEO)

Combien gagne un growth hacker ?

Pour définir le salaire de cet expert, il convient de prendre en compte plusieurs paramètres (expérience, compétences, capacité de négociation, résultats, e-réputation…).

Voici une estimation du salaire annuel d’un growth hacker :

  • Junior : environ 35 000 € brut par an.
  • Senior : entre 40 000 € et 50 000 € brut par an.

Les experts les plus populaires pourront gagner jusqu’à 65 000 € brut annuel.

Connaissiez-vous cette profession ? Dites-le nous en laissant un commentaire.

Métier du web n° 3 : Le web designer

Matha est une plateforme en ligne dédiée à l’enseignement des spécialités digitales. C’est aussi… Un programme de formation en ligne complet : Marketing Digital, UX/UI et Développement Web avec 90% de mise en pratique (QCM et exercices corrigés manuellement par les mentors), un accès à une communauté d’entraide en ligne. Et des leçons accessibles et en français. Votre diagnostic de besoins est offert – Abonnement à 29,99€/mois, satisfait.e ou remboursé.e !

Qu’est-ce qu’un web designer ?

Le webdesign conçoit tous les éléments graphiques d’un site web. Il encadre sa réalisation avec son client qui doit remplir un cahier des charges complet et détaillé.

Comment devenir designer web ?

Avec ses compétences graphiques et techniques, le webdesigner sort généralement d’un cursus artistique obtenue en école d’art ou en école spécialisée en communication et design. Voici quelques pistes à exploiter pour devenir web designer :

Formation en ligne :

Université :

  • La licence professionnelle de l’université de Grenoble
  • Le D.U. web designer de l’université Paris-Est

Combien touche un designer web ?

Un débutant salarié gagne en moyenne 1 800 € brut par mois. Toutefois, la majorité exerce en freelance.

Ils négocient alors leurs missions au cas par cas.

Par ici pour en savoir plus.

Dans quel environnement travaille le designer web ?

En étroite collaboration avec le client et le chef de projet, il supervise les réalisations des graphistes, des infographistes et des intégrateurs. Il doit régulièrement faire face à des contraintes techniques le poussant à chercher un équilibre entre l’esthétique et le fonctionnel.

○○○

Que pensez-vous de ces experts ? Avez-vous déjà eu affaire à leurs services ? 

Vous l’aurez compris, les métiers du web sont devenus de plus en plus accessibles bien que le grand public ne soit pas encore adapté à leurs appellations techniques.

À bientôt sur le blog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.