Le personal branding : Est-ce que ça marche vraiment ?

La célèbre animatrice de talk-shaw Oprah Winfrey a été déclarée  American Self-Made Woman en 2019. Son succès, elle l’a obtenu en exploitant minutieusement son image de marque, ainsi que son personal brandingMais de quoi s’agit-il ? 

Le personal branding repose sur l’exploitation, par un chef d’entreprise, de sa propre image et de son propre nom pour attirer la sympathie des clients et des auditeurs. Il permet entre autre d’établir un rapport de confiance avec un public cible.
Pourtant, le fait de s’afficher publiquement peut mettre mal à l’aise certains dirigeants qui préfèrent mettre en avant un logo soigné. Les acheteurs, quant à eux, semblent s’intéresser de plus en plus à ces entrepreneurs transparents aux profils variés.

Le personal branding permet-il vraiment d’accroître ses revenus ? Par quels moyens ?

Découvrons ensemble des exemples d’entrepreneurs qui ont réussi à développer une marque ainsi que leurs méthodes.

Ces chefs d’entreprise qui maîtrisent le personal branding

adult-1868750_1280
Lequel admirez-vous le plus ?

Aux États-Unis, Steve Jobs a si bien travaillé son image sur le plan médiatique, qu’il est encore aujourd’hui indissociable la marque Apple.
En réalité, il existe un grand nombre d’individus qui ont su capitaliser leurs noms et/leurs images toutes professions confondues. En voici quelques-uns :

  • Oprah Winfrey : L’animatrice et productrice diffuse son talk-shaw au moyen de sa propre boîte de production nommée HARPO.
    Dites-nous si vous aviez déjà repéré l’acronyme en laissant commentaire.
  • Kylie Jener : Mondialement connue par rapport à sa demi-soeur Kim Kardashian et pour son physique avantageux. La jeune femme a rentabilisé son nom en créant sa marque Kylie Cosmetics.
  • Michel-Édouard Leclerc : Le fondateur du groupe Leclerc est notamment connu pour son blog personnel. Il y défend notamment le droit des consommateurs. Il est aussi très actif sur Twitter.
  • Xavier Niel : Ce grand patron français est particulièrement respecté pour son ascension fulgurante. Il est considéré par les usagers comme un « Robin des bois d’Internet » et a racheté le Journal Le Monde en 2013.

Ces parcours professionnels sont de véritables exemples de réussite et en font rêver plus d’un. Cependant, le marketing d’image peut devenir un véritable danger pour ceux qui ne savent pas l’utiliser.

Les risques liés au développement d’une marque personnelle

shocked-3079071_1280
Attention aux dangers de  l’entrepreneuriat sur le web

Avant de diffuser son image sur les médias, il faut prendre conscience des dangers d’internet pour les professionnels.

Le fait d’être associé aux erreurs stratégiques de son entreprise

Une erreur de communication, une mauvaise tournure de phrase, un choix de design discutable… Les fautes stratégiques sont multiples. Elles provoquent généralement la perte d’un grand nombre d’abonnés (et de clients).

Le problème avec le personal branding, c’est que le nom et le visage d’un individu font de lui une marque à part entière aux yeux du public. L’association « personne/entreprise » est donc quasi-inévitable.

La perte de crédibilité sur le plan professionnel

Ce risque est celui qu’encourt toute personne qui manque de transparence et de fiabilité. D’ailleurs beaucoup de YouTubeurs sont victimes de ce manque de rigueur. Arnaques en série, plagiat, achat d’abonnés… La sanction est sévère mais juste : démonétisation totale du contenu illégal.

La confusion entre vie privée et vie professionnelle

L’entrepreneuriat est une activité chronophage… Surtout lorsque les abonnés sont en demande constante de contenus, de produits ou simplement de conseils. Pourquoi cette confusion ? Voici les deux raisons les plus souvent données :

• Ils exécutent aussi des tâches essentielles depuis leur domicile.
• Ils communiquent avec des individus soumis à différents fuseaux horaires.

Le manque d’intimité 

Une fois la célébrité acquise, le plus dur reste à vivre. Médiatisation des proches et du domicile, harcèlement de rue, cyber-harcèlement deviennent le lot quotidien des personnes connues. Heureusement, tous les entrepreneurs ne sont pas victimes de leur succès et certains protègent même avec une attention particulière l’identité de leurs familles et de leurs amis.

Sauriez-vous assumer les risques de la surmédiatisation ?

La déshumanisation de l’entrepreneur 

Cette connexion constante avec les clients mène souvent à l’oubli de l’individu, de l’humain qui se cache derrière un produit, un écran ou une prestation de services. Et ce, même si son business est basé sur sa personnalité.

Un peu comme un travailleur d’usine, il sera contraint à la tâche avec rigueur et ponctualité pour répondre à une demande croissante.

Les outils clés à utiliser pour capitaliser son image

web-design-2038872_1280
Lesquels utilisez-vous au quotidien ?

Quels sont les outils et les techniques les plus utilisés des entrepreneurs qui réussissent ?

La maîtrise des réseaux sociaux 

Que ce soit Twitter, Instagram, Facebook, LinkedIn, Pinterest ou tout à la fois, la maîtrise d’un réseau social est aujourd’hui capital pour booster la diffusion de ses écrits, de ses photos et ses vidéos.

Ils sont particulièrement utiles pour développer une communauté fidèle. Aussi, ils sont souvent rentables grâce à la monétisation des publicités.

Le physique, l’image et la voix

Ce sont probablement les outils les moins chers à disposition. Que vous ayez un physique atypique ou totalement conventionnel, vous capterez l’attention des visiteurs qui vous ressemblent et qui s’identifient à vous et à vos valeurs.

Les ressources documentaires liées à la profession

La conception d’une marque personnelle nécessite, dans un but commercial, de se positionner en tant qu’expert dans un domaine particulier.

Créer une entreprise spécialisée dans son domaine d’études permet ainsi de se servir de toutes les informations théoriques et pratiques acquises lors de son parcours.
D’autres, plus à l’aise au niveau créatif que pédagogique, ce servent de documents institutionnels rattachés à leurs cibles. Un juriste utilisera par exemple la plateforme légifrance pour actualiser son contenu.

Le plan comptable général

Ce document précieux est édicté par l’Autorité des normes comptables. Il formalise notamment la tenue des comptes des entreprises et des organisations.

Il est nécessaire pour établir des comptes annuels rigoureux en accord avec la législation.

Les médias classiques

Impossible d’oublier la télévision, la radio et la presse. Dans les zones rurales, ce sont encore les modes d’accès à l’information privilégiés par les usagers. Ils permettent de faire croître un nombre de clients de façon rapide et continue.

Cependant, les périodes de diffusion des publicités doivent être particulièrement étudiées pour ne pas apparaître lors d’une heure de faible audience.

•••

Vous l’aurez compris, il n’est pas impossible d’augmenter son chiffre d’affaire grâce au personal branding. Pour y parvenir, il convient de cerner les risques de cette pratique, et d’utiliser les outils les plus adaptés à son secteur d’activité.

Cet article vous a plu ? Dites-le nous en laissant un commentaire. 

À bientôt sur le blog.

 

9 réflexions au sujet de “Le personal branding : Est-ce que ça marche vraiment ?”

  1. Ça marche pour Oprah ! Le nom de son entreprise est presque méconnu, c’est son nom personnel qui fait vendre!
    Le personal branding s’applique à tellement de domaines!
    Très bel article. Un peu long mais j’ai fais le max pour lire jusqu’à la fin ☺️

  2. Bonjour,
    À l’heure actuelle, c’est ce qui marche le mieux pour beaucoup de célébrités qui créent leur(s) marque(s). L’image fait vendre alors qu’on ne se serait pas forcément intéressé à ces même produits s’il avaient été commercialisés par une personne lambda et les réseaux sociaux amplifient le processus

  3. merci pour cet article que j’ai lu avec attention; je pense que le PB est source de réussite, s’il est sincère et ressemble à la personne, sinon c’est le naufrage assuré!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.