Blogging : Peut-on vraiment en vivre en 2019 ?

Souvent confondus avec les YouTubeurs, les blogueurs sont aussi des créateurs de contenus numériques. Ce métier est cependant plus orienté vers la rédaction.  C’est pourquoi ils doivent posséder de solides bases en expression écrite.

Cette profession peine encore à être reconnue officiellement en France. Pourtant, les blogs sont devenus de véritables sources de revenus (monétisation, publicité, backlinks payants, articles invités, affiliation…), et même de trafic quand ils sont associés à un site web. Toutefois, pour arriver à vivre pleinement de cet emploi-passion, du temps et de la technique sont nécessaires.

Comment vivre du blogging en 2019 ? Est-ce vraiment possible ?
Décortiquons ensemble les différentes facettes de ce job 2.0.

Formations et études nécessaires

girl-4288526_960_720
Besoin d’apprendre ce métier ?

En principe, le blogueur n’a pas besoin de diplôme pour exercer. Cependant, pour prétendre vivre du blogging, il reste nécessaire de pouvoir prouver son niveau auprès de ses clients et de son lectorat.

Dès lors, plusieurs formations et études sont envisageables pour gagner en professionnalisme et en savoir-faire. Voici quelques pistes :

  • Master professionnel en sciences humaines et sociales mention information et communication spécialité web éditorial

Recommandation : L’université de Poitier (code postal 86022)

  • Licence professionnelle de sciences humaines et sociales activités et techniques de communication spécialité développeur web des systèmes d’information et multimédia

Recommandation : L’université de Larochelle (code postal 17000)

  • Bachelor des métiers de l’internet 

Recommandation : L’ECITV, l’École du Web, du Digital et de l’Audiovisuel située à Paris (75000).

En outre, ce professionnel doit aussi posséder des compétences bien spécifiques pour être rapidement crédible aux yeux du public.

Les compétences nécessaires

digital-marketing-1433427_960_720
SEO, SXO, SEM ? L’optimisation suffit-elle vraiment ?

Les compétences se déclinent en savoirs théoriques (connaissances) et pratiques (maîtrise des outils professionnels, aptitudes sociales et commerciales…). Elles peuvent être rassemblées en trois catégories :

  • Les compétences écrites

L’expression écrite doit être irréprochable pour n’importe quel professionnel des mots. La possibilité de s’exprimer clairement est donc capitale pour le blogueur qui doit employer un langage courant et fluide. Un vocabulaire simple, une syntaxe parfaite et la maîtrise des champs lexicaux sont donc les clés d’une rédaction réussie sur le web.

Par ici pour découvrir des moyens de progresser rapidement en expression écrite (5 méthodes à connaître d’urgence).

  • Les compétences digitales

Langage html, javascript, SEM, community management, web-design… La liste est longue. En fait, le blogueur est un véritable « slasher », car il possède, pour son seul métier, un grand nombre de casquettes lui permettant de trouver assez simplement un travail d’appoint en lien avec l’écriture.

Les blogueurs débutants sont, pour ces raisons, régulièrement sollicités par les web-magazines pour rédiger des chroniques sur leurs sujets de prédilection.

  • Les compétences commerciales et sociales

En bon entrepreneur, le blogueur doit fidéliser sa communauté de lecteurs. Cette tâche est particulièrement longue et chronophage ce qui explique pourquoi certains abandonnent l’idée de vivre du blogging.

Ces compétences professionnelles doivent être couplées à des qualités humaines pour séduire une cible et la rendre régulière.

Les qualités humaines du blogueur

man-1718099_960_720
Plus qu’une plume derrière un clavier, un humain.

Aujourd’hui, les diplômes sont parfois insuffisants pour parvenir à la stabilité professionnelle. Pour maintenir un rapport de proximité avec leurs visiteurs et leurs partenaires, les blogueurs doivent donc avoir certaines qualités humaines. En voici quelques-unes :

101496 L’humilité 

Pourquoi ? Parce que le créateur de contenu ne peut vivre de son talent que grâce à sa communauté et à ses partenaires. Pour fidéliser ses lecteurs, il faut aussi savoir les remercier et les mettre en valeur (Organisation de meet up, de jeux concours, backlinks, partages…).

52137 La passion

Pour séduire de nouveaux lecteurs, il n’y a pas de secret. Il faut parler en expert. Et rien de mieux que de traiter d’une passion pour mettre en avant son savoir. De plus, un sujet apprécié par son auteur rendra nécessairement sa narration plus vivante aux yeux des visiteurs du site.

68132 La patience

Ce métier est soumis à un certain nombre de contraintes liées au web. La première sera souvent le référencement naturel du blog. Ce-dernier est directement associé aux algorithmes qui traitent les données sur les moteurs de recherche. Ainsi, une bonne maîtrise du SEO, du SXO et plus généralement du SEM seront utiles à l’augmentation du trafic du blog.

34202 La curiosité

Un bon blogueur doit privilégier une écriture didactique (visant à instruire les lecteurs). Mais pour cela, il doit sans cesse enrichir ses connaissances, surtout s’il se spécialise dans un domaine particulier. Par exemple, le blogueur mode doit se tenir à jour de   l’actualité relative aux défilés, aux nouveaux créateurs, ainsi qu’aux « street styles » en vogue.

57458 La régularité

Pour maximiser optimiser le trafic d’un blog, il faut l’alimenter en contenu de façon régulière. D’ailleurs, les professionnels du blogging se servent fréquemment d’outils de mailing (Mailchimp, sendinblue…) afin d’informer leurs abonnés des nouveaux articles en ligne au moyen d’une newsletter.

Ce métier n’étant pas véritablement reconnu en France, il apparaît nécessaire de connaître des professions annexes à la rédaction de contenus numériques.

L’évolution professionnelle du créateur de contenu

beard-2326422_960_720
Blogging : Quelles perspectives professionnelles ?

La carrière du blogueur peut être amenée à évoluer rapidement en fonction de sa notoriété. Plusieurs cas de figure sont alors possibles :

Sur le web :

  • Vidéaste web
  • Rédacteur web
  • Community manager
  • Journaliste web
  • Concepteur
  • Influenceur

Hors du web :

  • Auteur
  • Correspondant local de presse
  • Journaliste
  • Interviewer, portraitiste
  • Animateur télé / radio
  • Conférencier
  • Chroniqueur

Il ne s’agit que d’une liste non-exhaustive puisqu’il peut être amené à s’intéresser à tout ce qui concerne l’écriture.

Pour en savoir plus sur le métier de blogueur je vous invite à lire le livre intitulé Blog it yourself ! : Créer son blog, le développer, en vivre publié aux éditions Eyrolles.

Cet ouvrage vous intéresse ?

Par ici : 

•••

   En conclusion, il est totalement possible de vivre avec un blog en 2019, la preuve vivante reste le célèbre Syed Moiz Balkhi.

Toutefois, il ne faut pas s’attendre à percevoir des revenus importants durant les premiers mois. Ainsi, patience et maîtrise de la communication écrite et digitale sont des éléments déterminants de la réussite des blogueurs.

Savez-vous qu’il existe des annuaires de blogueurs francophones ? Nous utilisons BoosterBlog pour découvrir de nouveaux créateurs de contenus. Et vous ?

logo
Par ici pour y inscrire votre blog.

Avez-vous aimé cet article ? Dites-le nous en laissant un commentaire.

À bientôt sur le blog !

Publicités

33 réflexions au sujet de “Blogging : Peut-on vraiment en vivre en 2019 ?”

  1. Très bonne synthèse effectivement. Je déplore d’ailleurs que certains blogs ne prennent pas au sérieux l’expression écrite car la lecture devient parfois un calvaire! C’est aussi un gage de crédibilité, y compris pour les partenariats.

  2. Bonjour Ipredac
    Votre article a suscité ma curiosité.Il est intéressant et instructif.
    Je ne savais pas que l’on pouvait vivre de son blog.Peut être alors est ce pour cela qu’il y a tant de blogueurs.Mais j’ai l’impression que c’est un long chemin de croix pour percer .Et beaucoup s’arrêtent en chemin..
    Bonne journée
    Corinne

    1. Merci à vous. Vivre de son blog peut être compliqué pour certains durant les premiers mois. Cependant, il reste possible de vivre de son blog une fois la notoriété acquise (partenariat, affiliation, publicité payante …).

  3. Article très intéressant !
    Je dois dire qu’en parcourant le Web on rencontre toutes sortes de blogs et de sites , du plus sérieux au plus farfelu … Et certains sont même abandonnés depuis des années , mais toujours présents sur le Net car leur propriétaire ne les a pas fermés ! Il y a du ménage à faire …

    1. Totalement d’accord avec vous. Mais dans ce cas, privilégiez des mots-clés comme « 2019 » dans vos recherches initiales. Vous trouverez des contenus plus actuels.

      À bientôt 🙂 !

      1. la grande question c’est d’évaluer. J’ai mis du temps a évaluer combien vendre mes services photos et mes photos. Pour l’écriture ou la promo c’est différent, y a pas de barême comme on en trouve en photo/vidéo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.