Phobie administrative : Les techniciens des mots proposent leur aide

Procrastination, phobie administrative… Les écrivains publics nous sauvent la mise.

Vous décalez toujours la rédaction de vos courriers ? Vous angoissez à la simple idée de rédiger une lettre de motivation ? Vous souffrez peut-être de phobie administrative.

En effet, même si elle n’est toujours pas médicalement reconnue (contrairement à la phobie scolaire par exemple), les conséquences négatives pour ceux qui pensent en souffrir sont particulièrement difficiles. À toujours repousser la corvée de paperasse, beaucoup sont submergés par les tâches qui s’ajoutent.

Pourtant, que vous ayez un penchant pour la procrastination ou une peur panique des piles de documents, l’écrivain public peut vous venir en aide.

Pourquoi faire appel à un écrivain public en cas de phobie administrative ?

Il s’agira d’abord de casser les idées reçues à propos de cette profession, avant d’analyser les prestations pouvant répondre aux besoins d’un phobique de l’administration.

afternoon-4025694_1280

Les idées reçues les plus courantes

 

Mon logiciel de traitement de texte corrige déjà tout. 

Malheur ! Contrairement au cliché évoqué, les logiciels classiques disposant d’un correcteur ne vérifient pas systématiquement les accords (sujet/verbe). Mais le pire, c’est que les fautes syntaxiques sont elles aussi oubliées par la correction automatique.

La personne qui va me lire va se moquer de mon niveau.

Il serait peu professionnel de se moquer d’un client qui a besoin d’aide. De plus, rappelons que les écrivains publics sont des métiers nobles mais relativement mal rémunérés. La majorité vit avec 700 à 1100 euros par mois. Aucun intérêt de se moquer d’un client qui pourrait s’en aller !

Le prix est trop élevé ! 

Comme la plupart des métiers de l’écriture, des grilles tarifaires donnent une idée générale du prix à débourser au nombre de mots. Sachez que le plus souvent, le prix au mots s’élève en moyenne à 0.04 centimes le mot pour de la rédaction simple.

Des prestations répondant aux besoins des sinistrés de l’administration

aerial-3739551_1280

  • La rédaction

C’est sa principale fonction : l’élaboration de textes à la syntaxe irréprochable. Les envies des clients peuvent être multiples (de la lettre d’amour au courrier de relance par exemple).

  • La relecture

Cette prestation est très appréciée par les étudiants et par les demandeurs d’emploi car elle ne coûte presque rien. Elle permet de bénéficier des remaniements d’un professionnel de l’écriture. Le prix est généralement pratiqué à la page.

  • La correction

Encore une tâche appréciée par les étudiants, notamment au moment de la remise des rapports de stage ou encore des mémoires. Rien de plus rassurant que d’avoir un dossier construit à l’orthographe irréprochable entre les mains.

Ces trois missions peuvent être exécutées l’une à la suite de l’autre ou de manière indépendante selon la demande du client.

Les écrits peuvent être à caractère professionnel, personnel ou administratif.

aerial-4013263_1280

En conclusion, l’écrivain public peut aider les phobiques de l’administration en concevant des documents à des tarifs très attractifs.  Certains rédacteurs, du fait de leurs parcours professionnels, se spécialisent dans la réalisation de documents commerciaux ou juridiques.

Attention, l’écrivain public n’est normalement pas formé à la conception de dossiers digitalisés. N’hésitez pas à faire appel à un rédacteur web dans ces cas précis.

À bientôt sur le blog.

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “Phobie administrative : Les techniciens des mots proposent leur aide”

  1. Personnellement, je souffre d’administrativo-phobie, un effet secondaire de ma dyslexie. Je suis à peu près incapable de remplir un questionnaire. Je ne comprends pas ce que l’administration me demande. Je comprends très bien les mots mais pas ce que leurs cerveaux ont imaginé qu’ils signifiaient. Une case à cocher, ou pas, est bien trop petite pour que j’y mette mon ressenti. Comme ma réponse au questionnaire est on ne peut plus discutable, je l’accompagne souvent d’une lettre. C’est beaucoup plus facile pour moi. Il me faut juste faire attention de ne pas allonger mes phrases au delà de deux lignes !
    Merci pour l’article … facile à lire pour un dyslexique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.