Comment obtenir une mention au baccalauréat ?

Mention très bien au bac  : Pourquoi pas vous ? Témoignage et conseils

 

En 2018, le taux de réussite au bac a atteint 88.3 % selon le ministère de l’Éducation nationale. Pourtant, seuls 7.8 % des candidats ont obtenu une mention Très bien. Vu les critères de sélection des grandes écoles et la complexification des procédures post-bac, notre invitée va vous proposer ses conseils.


Léa C., directrice d’école, va vous raconter son parcours et vous donner des indications pour obtenir une mention très bien.

« Cela vous surprendra peut-être mais jusqu’à la seconde, j’avais un niveau scolaire plutôt moyen (11 à 12/20 de moyenne). Pourtant, arrivée en première L, j’ai pu révéler mon véritable potentiel. Théâtre, poésie, roman, argumentation, tant de thèmes qui me parlent encore aujourd’hui.

J’ai choisi la filière littéraire il y a déjà 20 ans, par passion pour la langue de Molière bien sûr, mais surtout parce que j’ai toujours été « bonne en français ». Je ne pensais pas encore à ce moment-là que l’écriture deviendrait l’un de mes domaines d’expertise. »

Je vais vous présenter 10 conseils pour réussir vos épreuves du bac avec sérénité.

Terminé l’absentéisme !

Le problème avec l’absentéisme au lycée, c’est que plus il est important, plus il devient difficile de rattraper le programme. De plus, le fait de récupérer les cours de ses camarades n’est pas forcément le meilleur moyen de combler ses lacunes. Ces-derniers ont pu être pris de façons lacunaires (trous de la prise de notes), ou même incorrecte (souvent des dates et l’écriture des noms importants).

    Le fait de reprendre systématiquement les comptes rendus des autres ne vous aide absolument pas à développer votre mémoire de façon optimale. Cela ne vous permet pas non plus de faire les connexions logiques élémentaires entre les différentes matières lors de votre retour en classe. Enfin, cela augmente votre stress et votre manque de confiance en la qualité de vos productions.

De la concentration en cours

Le meilleur moyen pour voir ses résultats stagner c’est de ne pas suivre correctement en classe. Bavardages intempestifs, utilisation du téléphone portable et dégradation du matériel scolaire sont manifestations les plus typiques de cas de déconcentration.

Attention cependant, si malgré vos efforts votre inattention persiste, n’hésitez pas à consulter l’infirmière scolaire pour une réévaluation de votre cas.

Un travail quotidien

Travailler quotidiennement, ce n’est pas uniquement se forcer à faire ses devoirs pour le lendemain. Sachez que pour être vraiment efficace, j’ai dû me fixer des objectifs quotidiens de 2 heures de travail minimum tous les jours, y compris les jours fériés durant la période scolaire.

Ainsi, même si j’avais déjà terminé tous mes devoirs, je pouvais m’avancer sur mon programme ou revoir des notions les moins maîtrisées.

C’est d’ailleurs cette technique qui m’a empêché de crouler sous les exercices à rendre.

Appliquez les méthodes

Je sais ce que vous allez me dire, « tous les professeurs ont une méthode différente, c’est impossible de s’y retrouver ! ». Elles sont pourtant essentielles pour réussir à faire un bon devoir.


Keep calm ! Il est tout à fait normal que les enseignants proposent différentes manières d’aborder des exercices. Vous connaissez l’adage, « Tous les chemins mènent à Rome. ». Pour contourner ce problème, j’ai décidé d’apprendre chaque méthode pour chaque matière par cœur. Les apprendre permets de les avoir en tête le jour de l’examen.

J’ai également séparé les méthodes dispensées par mes professeurs, de celles tirées d’ouvrages. Je vous recommande aussi d’échanger avec votre professeur à propos de vos résultats. Posez-lui des questions sur ses annotations afin de ne plus refaire les mêmes erreurs.

Participez en classe !

Je sais que ça semble évident mais, le fait de participer en classe aide à retenir l’essentiel du cours. Je précise que je parle d’une participation active. Vous devez oser prendre la parole en public. Vous habituez à cet exercice vous aidera plus tard lors des épreuves orales.

     En effet la mémoire fonctionne comme ça… En 8 répétitions, vous pouvez avoir tout mémorisé. Ce travail de mémorisation peut se faire de plusieurs façons car nous avons plusieurs modes de mémoire. Les amorces motrices, visuelles, auditives sont celles que votre cerveau sollicitera lors de votre apprentissage.

Ainsi, je vous conseille de lire la suite pour découvrir comment varier vos supports d’apprentissage.

Faites des fiches de révision

Tout le monde fait des fiches différemment. Certains ont même décidé de ne pas en faire du tout. C’est un parti pris que je recommande d’avantage aux élèves de l’enseignement supérieur.

Ma méthode au lycée, c’était de NE PAS me forcer à faire des fiches synthétiques. J’insérais à l’intérieur toutes les informations pouvant m’aider à comprendre un thème ou un chapitre de façon efficace. Généralement, il s’agissait des définitions, d’une petite frise chronologique, les corrections de mes devoirs sur table et des noms des personnages les plus importants. En complément, j’ajoutais les informations de mes recherches.       

Durant mes périodes de révision, je revoyais le tout en tentant d’en faire des résumés en faisant bien attention à l’orthographe.

Faites des pauses !

Je sais à quel point la période du bac peut être stressante pour certains. Ces jours-là, le comportement le plus habituel est de travailler le plus possible jusqu’à la date fatidique.

Mais, sans temps de pause, le cerveau n’accomplit pas sa mission correctement. Travailler tous les jours sans faire de pause suffisante, c’est la meilleure façon, selon moi, de faire un burn-out et d’arriver complètement H.S. le jour J.

Pourquoi se faire du mal en apprenant un an d’études d’un coup, alors qu’il suffit de travailler tous les jours juste 2 heures par jour chez soi pour maîtriser le nécessaire ?

Planifiez vos révisions

    Que ce soit sur votre agenda, sur une application ou sur une to-do list, je vous conseille de vous fixer un objectif de tâches à accomplir de façon quotidienne. Ne vous imposez pas des objectifs irréalisables. Vous serez satisfait de vos progrès et cela vous motivera d’autant plus pour finir ce que vous avez commencé.

Par exemple, une dissertation à rendre pour le lendemain sera toujours plus important que les exercices qu’il y a à faire pour la semaine suivante.

Dans tous les cas, le vrai but, c’est de ne plus jamais vous retrouver en retard parce que vous aurez su vous organisez pour prendre de l’avance.

Ayez un véritable espace de travail

On ne le dit pas assez souvent à mon sens, l’espace de travail est très important pour rester concentré le plus longtemps possible.  Comment peut-on être attentif alors que notre fratrie se chamaille bruyamment à côté de nous ? Si vous disposez de votre propre chambre, aménagez-vous un bureau dégagé avec du matériel scolaire (une trousse bien garnie du papier de votre choix, des surligneurs). Veillez à toujours avoir un bon éclairage pour ne pas vous fatiguez plus vite ni vous abîmez les yeux.
Si vous ne possédez pas votre propre chambre, demandez à vos parents l’autorisation de passer plus de temps à l’école ou dans une médiathèque. Sachez que ces-dernières sont gratuites et libres d’accès en général.

J’adore cette dernière solution car elle permet de réviser dans un espace silencieux et bien documenté.

Variez vos supports d’apprentissage

Pour ne pas toujours avoir le nez fourré dans les livres, pourquoi ne pas changer de support ?    

PowerPoint, montage photos, reportage, article de presse peuvent vous permettre accroître votre culture générale de la façon que vous jugez la plus agréable.

Par exemple, si vous avez un contrôle d’histoire sur les conséquences de la mondialisation sur la société occidentale pourquoi ne pas regarder une vidéo sur YouTube sur le même sujet ? Pourquoi, tout simplement, ne pas regarder un reportage sur la mondialisation sur Dailymotion ? »

     En guise de conclusion, je vous précise que je vais bientôt vous faire un article sur les différents supports d’apprentissage à coupler en fonction de votre mémoire dominante. J’espère que ce petit témoignage vous aura aidé.

    Si vous avez des questions au sujet des matières littéraires, contactez nos professionnels, ils vous répondront avec plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.