Comment suis-je devenue rédactrice web ?

La rédaction web : Peut-on en vivre ?

Nombreux sont ceux à s’interroger sur le meilleur moyen de vivre de leur passion…

J’ai pris le taureau par les cornes, et j’ai ouvert un premier site web pour gagner en visibilité. Pourquoi ? Pour vivre mes rêves, mais aussi pour assouvir un vif désir d’indépendance financière.

Juriste, formatrice en culture générale puis affectée à la direction d’un service de cours particuliers, j’ai constaté à quel point l’écriture et la présentation étaient indispensables à l’ascension professionnelle.
J’ai aussi fait d’autres constats, plus amers…

  • Les étudiants (ainsi que les lycéens et les collégiens) sont de plus en plus nombreux à avoir des lacunes dans leur langue maternelle.
  • Les demandeurs d’emplois ont de grandes difficultés à se réinsérer dans le monde du travail en raison d’un manque de maîtrise de la langue française, aussi bien à l’écrit qu’à l’oral.
  • Un grand nombre de petites entreprises manquent de visibilité. La cause : Une mauvaise présentation digitale.

Ce sont des conséquences de la fracture numérique et je ne m’étendrai pas plus sur le sujet. Mais, ce sont toutes ces raisons qui m’ont poussé à faire profiter au public de mon expertise.

Je vais vous raconter comment je suis devenue rédactrice web.

  • Où et quand j’ai écrit mes premiers articles ?
  • Comment j’ai concilié l’écriture publique et la rédaction web ?
  • Comment je vis maintenant grâce à la rédaction ?
Changer de vie.

Où et quand tout a débuté ?

L’aventure commença à Paris, alors que j’entamais ma carrière de juriste, je ressentais un besoin de contact plus humain.

Le moment venu, je renonçais à la robe noire pour un costume d’enseignant. J’étais fière de pouvoir faire profiter de mon savoir dans un lieu conventionné. Les événements, à partir de là, se déroulèrent très vite. L’entreprise qui m’employait me confia la direction d’un service dédié aux lycéens et aux collégiens. La tâche était rude mais je n’étais pas impressionnée.

Pendant ce temps, je ne cessais pas d’écrire. J’écrivais ma vie, comme beaucoup, mais j’écrivais aussi des fictions, des articles de documentation. Je déversais des vers sur le papier. Parfois de la prose aussi. J’écrivais sur la vie de Molière, de Mozart, de Jean Carbonnier. En même temps que ma culture s’enrichissait, j’apprenais à écrire sur des sujets de plus en plus spécialisés. Je recevais aussi mes premières commandes sur internet.

     Puis vint un choc.

Un bouleversement tel que mes habitudes en sortir transformées. Je n’en dirai pas plus à ce propos pour l’instant. Je devais rebondir, me soigner. Mon médicament était encore l’écriture.

Comment j’ai associé écriture publique et rédaction web ?

J’ai redécouvert un métier. Un emploi millénaire. Celui d’écrivain.

J’ai rapidement compris que l’écrivain n’est pas uniquement celui qui écrit pour le monde de l’édition. Ce n’est pas non plus juste celui qui écrit pour lui-même. L’écrivain peut avoir un caractère public. L’écrivain public, à ce titre, est un ancien métier. Ce scribe moderne s’occupait des correspondances professionnelles et personnelles d’individus pris par le temps ou ayant des difficultés en expression écrite.

Ce travail a évolué et s’est digitalisé. Je me suis donc formée pour devenir rédactrice web. Au départ, je pensais que cela me servirait à faire des articles plus qualitatifs pour mon ancien site web. Mais, au fil des cours, j’ai décidé de franchir le pas et de me reconvertir professionnellement.

J’ai ouvert un nouveau site web, en proposant de nouvelles prestations. Rapidement, les commandes sont arrivées. J’ai dû apprendre à m’organiser différemment, pour le bien des clients et pour le mien. Apprendre à refuser certaines commandes pour garantir un travail impeccable aux clients sélectionnés.

Sociable, j’ai aussi démarché de nouveaux clients, via mon site, grâce au mailing notamment. Si vous voulez j’écrirai un article sur les différentes méthodes de prospection. Faites le moi savoir dans la barre de commentaire.

Où j’en suis aujourd’hui ?

Vivre au bord de la mer.

Cela fait un an que je vis de la rédaction, ce fut un parcours du combattant. Surtout au niveau de la recherche de clients réguliers.

J’exerce maintenant depuis mon domicile, ce qui me permet de travailler plus pour gagner plus.
J’aménage mes propres horaires et ne suis plus la victime des embouteillages quotidiens. Je peux travailler exclusivement sur internet, je peux donc travailler où je le souhaite.

Quid de la création d’une chaîne YouTube pour que vous puissiez découvrir mon quotidien ?

L’inconvénient, c’est qu’au moindre déménagement, je dois réorganiser mon agenda. Je dois être régulière. En effet, le meilleur moyen de réussir dans la rédaction, c’est de savoir se lever tôt pour rédiger un maximum d’articles. De plus, il faut que j’aménage le tout avec mon travail d’écrivain public qui m’oblige à répondre à des commandes plus personnalisées.

Il est maintenant 15h00 et je suis chez moi sur mon nouveau bureau, j’ai déménagé dans les caraïbes il y a peu. Nouveau climat, nouvelle gastronomie, nouvelles sources d’inspiration. J’ai la chance de collaborer avec une compagnie digitale caribéenne. L’expérience étant lancée, je vous tiendrai au courant de l’avancée de cette collaboration.

En conclusion

Aujourd’hui, je peux affirmer qu’il est possible de vivre de sa passion.

En fait, le secret pour moi, c’est d’avoir trouvé un but à mes écrits. En effet, qu’il s’agisse d’une simple lettre de motivation ou d’un article optimisé je tente toujours de combler les lacunes de mes clients. Je veux les aider à se professionnaliser, à se mettre en valeur, entreprise ou particulier.


À bientôt sur le blog. 

Publicités

2 réflexions au sujet de “Comment suis-je devenue rédactrice web ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.